Quelles sont les meilleures méthodes d'authentification ?

Quelles sont les meilleures méthodes d'authentification ?
01 septembre 2020
Publié par Équipe NetExplorer

L'utilisation des mots de passe sécurisés est la méthode d'authentification la plus répandue sur le web. Cependant, depuis quelques années, les piratages de données personnelles protégées par des mots de passe n'ont pas cessé d'augmenter. Bien que ce soit une méthode d'authentification puissante pourvu qu'elle soit bien utilisée, le verrouillage avec mot de passe a cependant des failles facilement exploitables par les hackers. Les experts en sécurité informatique le savent très bien. C'est pour cette raison que des méthodes modernes d'authentification comme la 2FA ou l'utilisation de jetons (token) ont vu le jour. Découvrez ci-dessous les meilleures méthodes d'authentification sécurisées qui existent à ce jour.

L'authentification par les certificats de sécurité

Cette méthode est basée sur l'utilisation de certificats électroniques pour sécuriser des ressources informatiques. Elle permet d'attester l'identité d'un individu avant de lui donner l'accès à un site web, un réseau ou une base de données. Le principe repose sur l'utilisation d'une clé publique et d'une clé privée. La première sert à chiffrer et la seconde permet de déchiffrer.

Ainsi, seuls les utilisateurs qui possèdent une clé privée correspondante à la clé publique d'un certificat peuvent avoir accès au contenu chiffré par celui-ci. Pour utiliser cette méthode, les entreprises doivent se faire délivrer un certificat par une Autorité de certification (AC).

La vérification en deux étapes (2FA)

La vérification en deux étapes ou 2FA a été créée dans le but de renforcer la méthode d'authentification unique classique. Elle ajoute une nouvelle couche protectrice à vos données. Concrètement, deux preuves d'identités sont exigées par le système verrouillé avant que l'utilisateur ne puisse avoir accès à la ressource demandée.

Lorsque l'utilisateur fournit l'identifiant et le mot de passe pour se connecter à son compte, un code d'accès unique est automatiquement envoyé sur son numéro de téléphone. Il doit ensuite rentrer ce code pour pouvoir ouvrir sa session. Généralement, cette clé d'accès a une durée de vie courte, au-delà de laquelle elle devient obsolète. En toute logique, sans le code unique, personne ne peut avoir accès au compte ou aux données protégées.

Cette solution de verrouillage est intégrée à la plateforme de stockage professionnelle que NetExplorer met à votre disposition. Elle vous permet de sécuriser l'accès à vos fichiers sensibles et de garantir une protection optimale de votre espace de travail collaboratif. De plus, nous proposons un cryptage avec une clé de 2048 bits pour diminuer le risque de piratages et d'interception de trafic.

La vérification en deux étapes peut également faire intervenir des facteurs d'authentification de nature différente. Par exemple, elle peut être basée sur une preuve matérielle que l'utilisateur possède (une carte par exemple) et un facteur indissociable de sa personne (la biométrie). C'est d'ailleurs ce type d'authentification à deux facteurs qui est le plus conseillé par les experts en sécurité informatique, car il réduit presque entièrement le risque de piratage ou d'accès frauduleux à un espace privé.

authentification par mot de passe

L'authentification multifacteurs contextuelle

Tout comme la vérification classique en deux étapes, cette technique d'authentification permet de pallier les insuffisances du verrouillage par mot de passe. Elle permet de se connecter n'importe quand et n'importe où, sans risque.

Une authentification basée sur les risques

Avant de proposer un nouveau facteur d'identification, l'outil d'authentification multifacteurs évalue le niveau de risque pour que l'utilisateur qui se connecte soit ou ne soit pas le véritable propriétaire du compte. Pour ce faire, il se base sur des informations logiques comme :

  • la géolocalisation,
  • l'adresse IP,
  • l'heure de connexion,
  • les identifiants de l'appareil de connexion...

Ainsi, lorsque quelqu'un essaie de se connecter à la base de données de votre entreprise depuis un autre ordinateur que celui qui est utilisé habituellement, dans un créneau horaire différent, une nouvelle étape d'authentification intervient. Par exemple, le système peut demander une information confidentielle que seul le propriétaire du compte est censé détenir. Le même procédé sera répété si un individu essaie de se connecter dans une ville différente de celle dans laquelle l'utilisateur se connecte habituellement.

Une méthode simple et avantageuse

Puisque l'authentification multifactorielle mesure le niveau de risque avant de proposer une étape d'identification plus contraignante, elle facilite le quotidien des travailleurs qui n'ont pas besoin de s'identifier sans cesse. Dans le cas de travail à distance, ils peuvent accéder à leur espace de travail de manière sécurisée. De plus, avec cette méthode, il est possible d'identifier le lieu, l'heure et le type d'appareil avec lequel chaque personne se connecte. La détection de fraudes devient donc plus facile.

Les solutions biométriques en plein essor

Considérée comme « la méthode d'authentification du futur » il y a quelques années, l'authentification biométrique est désormais possible. Facile et plus sûre, cette technique se base sur les traits biologiques uniques de l'utilisateur pour lui donner accès au contenu d'un document par exemple. Les informations biométriques étant propres à chaque individu, cette méthode d'authentification est presque infaillible d'un point de vue technique.

Selon le type d'identificateur biométrique utilisé, on distingue plusieurs solutions d'authentification :

  • l'identification par empreinte digitale,
  • la reconnaissance faciale,
  • la reconnaissance rétinienne,
  • la reconnaissance vocale...

Rendue possible grâce à des scanners spéciaux, la reconnaissance par empreinte digitale était utilisée au départ pour sécuriser les salles de serveurs ou d'archives. Aujourd'hui, les scanners d'empreintes digitales sont largement déployés dans les PME, que ce soit pour le contrôle d'accès ou l'enregistrement de la présence.

La reconnaissance faciale est une forme d'authentification basée sur l'analyse des traits du visage qui ne changent pas, même avec l'âge : pommettes, largeur du nez, distance entre les yeux, sourcils... Ainsi, en quelques secondes, un outil de reconnaissance faciale peut déterminer si le visage d'un individu correspond à celui sauvegardé dans sa base de données. C'est le même principe avec la reconnaissance de l'iris ou de la géométrie de la main. Bien qu'elle soit encore en évolution, la biométrie vocale est déjà présente dans plusieurs entreprises. Grâce à un scanner de voix, il est possible d'identifier et d'authentifier un individu en quelques secondes.

authentification par empreinte digitale

Contrairement aux méthodes d'authentification classiques, l'authentification biométrique a l'avantage d'être rapide et donc moins stressante. Cependant, elle doit être utilisée avec prudence. En effet, le vol des données biométriques d'une personne est bien possible et cela peut porter atteinte à sa vie privée, et à l'entreprise.

Conclusion

Bien qu'il n'existe pas de méthode d'authentification 100 % sûre, certaines techniques innovantes se sont avérées plus pratiques et plus sûres que les procédés classiques. C'est le cas de l'authentification biométrique qui se base uniquement sur ce qui est propre à l'individu ou encore de l'authentification par certificat. Pour une protection optimale, optez pour des solutions de vérification d'identité multifactorielles : la variété des process rend le piratage beaucoup plus complexe.

Partager cet article :

Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.