Quel est le développement du digital en France par rapport à l'étranger ?

Quel est le développement du digital en France par rapport à l'étranger ?
15 mai 2020
Publié par Équipe NetExplorer

Chaque année, le nombre de personnes qui utilisent internet ne cesse de croître dans le monde. Le digital a métamorphosé les sociétés et changé les modes de consommation. Prise individuellement dans ce domaine, la France est sans doute un pays performant. Mais que vaut-elle réellement comparée aux autres grandes puissances ? Voici le point dans cet article.

Nombre d'internautes et habitudes de consommation

Selon un rapport paru en 2019, on compte plus de 4,39 milliards d'internautes dans le monde et 3,48 milliards d'utilisateurs des réseaux sociaux. Le nombre de personnes qui utilisent les médias sociaux sur leurs appareils mobiles est estimé à 3,26 milliards.

En France, 92% de la population totale, soit 60,42 millions de personnes, utilise internet, juste devant les Allemands (90 %) et les Espagnols (82 %). Aux Pays-Bas, on compte 95 % d'internautes. Comme en Europe, la présence en ligne est aussi très importante sur les autres continents. On estime à plus de 288 millions le nombre d'Américains connectés sur une population totale de 328 millions d'habitants. La Chine compte plus de 828 millions d'internautes sur une population totale de 1,3 milliard de personnes.

98 % des internautes chinois sont des utilisateurs d'internet mobile, contre 86% en Espagne, 74% en France et 66% en Allemagne.

Quid du temps passé en ligne par jour ? Un internaute passe en moyenne 6 h 42 min par jour sur la toile. Les Espagnols (7 h 30) arrivent en tête, devant les Allemands, les Néerlandais (6 h), les Français (4 h 38) et les Chinois (3 h).

Que font toutes ces personnes sur internet ?

réseaux sociaux internet

Recherches, achats en ligne, streaming et réseaux sociaux : les habitudes sont les mêmes un peu partout. Google, Facebook et YouTube font partie des sites les plus visités. Plus de 65% de Néerlandais sont des utilisateurs actifs des réseaux sociaux, contre 56% en France, 54% en Espagne et 41% en Allemagne. Chez nos voisins allemands, WhatsApp est l'application de messagerie la plus utilisée, devant Facebook.

Aux États-Unis, le nombre d'utilisateurs des réseaux sociaux est estimé à 202,8 millions de personnes. YouTube (73 %) et Facebook (68 %) arrivent en tête au pays de l'Oncle Sam. Du fait de la censure, les Chinois n'utilisent que leurs propres réseaux sociaux. Plus d'un milliard de personnes sont actives sur les médias sociaux. Ils utilisent pour la grande majorité WeChat, une plateforme multifonction.

Quid du e-commerce ?

Les Français aiment faire des achats sur internet. L'e-commerce a généré en 2019 plus de 100 milliards d'euros. Dans l'Hexagone, 71 % d'internautes ont déjà fait un achat en ligne. Les commandes sont principalement passées sur ordinateur ou sur mobile (57 %).

En Allemagne, 88 % de la population fait des achats en ligne, contre 62 % en Espagne et 67 % aux États-Unis. En Chine, ce sont plus de 500 millions de personnes qui passent des commandes en ligne. Dans ce pays, les produits les plus achetés sur le net sont les produits cosmétiques, les sacs et les vêtements.

Les plateformes comme Alibaba et Taobao sont les acteurs incontournables du e-commerce en Chine. En France, les dépenses s'orientent vers les billets de voyages, l'habillement et les cosmétiques. En Allemagne, ce sont les billets de voyages et les livres qui sont en tête des produits et services. En Espagne, les livres numériques sont aussi très souvent achetés en ligne alors qu'aux États-Unis, les produits électroménagers et les vêtements arrivent en tête.

Concernant le mode de paiement en ligne, 40% de Français utilisent les services bancaires mobiles. Toutefois, très peu d'entre eux (13 %) font les règlements via un smartphone. En Chine, le paiement mobile a la cote, puisque ce mode de règlement est utilisé par plus de 68 % de la population.

L'utilisation du digital dans les entreprises

La digitalisation a contraint les entreprises à revoir et repenser leur mode de fonctionnement. Avec les nouvelles technologies, on peut utiliser les sites internet, les réseaux sociaux et l'emailing pour toucher rapidement et efficacement sa cible. Dans ce domaine, la France est à la traîne, car seulement 65% des entreprises françaises ont un site web, contre 87 % en Allemagne et 95 % en Finlande. Cependant, dans l'Hexagone, le pourcentage de PME présentes sur les réseaux sociaux est de 41 % et seulement 16 % d'entreprises françaises proposent le commerce en ligne. À eux deux, la Chine et les États-Unis possèdent 10 des vingt grands acteurs mondiaux d'internet. On peut citer entre autres : Apple, Google, Amazon, Alibaba, Tencent…

Par ailleurs, au Royaume-Uni, 10% du PIB est généré par le digital, contre 9,2% en Chine, 8% aux États-Unis et 6% en France.

L'intégration du digital dans le secteur bancaire

L'écosystème Fintech (technologie financière) français se trouve en bonne position en Europe, où on assiste à l'émergence de nouveaux acteurs. La numérisation permet aux banques de s'arrimer aux nouvelles technologies et de mieux répondre aux besoins du public. La France compte près de 352 entreprises de la Fintech, contre 300 en Espagne, 235 en Italie et 162 en Autriche. Berlin abrite à elle seule 175 entreprises de ce secteur.

La capitale allemande est considérée comme un eldorado pour les startups de la finance. La Fintech représente 4,7 % des startups dans ce pays. Toutefois, c'est Londres qui est considérée comme la référence européenne dans ce domaine. Près de la moitié de la population britannique utilise les services de la Fintech. Mais les États-Unis demeurent le plus grand marché pour les entreprises du secteur. La ville de San Francisco compte à elle seule plus de 1,2 million d'emplois directs dans ce secteur.

Le digital dans l'univers du divertissement

Source de nouveauté, le digital a également transformé les habitudes dans le monde du divertissement. Naturellement, le marché mondial a connu un regain d'intérêt avec le numérique. Par exemple, l'industrie du jeu vidéo a atteint en 2019 un chiffre d'affaires de 152,1 milliards de dollars. Dans ce secteur, c'est le géant chinois Tencent qui se taille la part du lion avec près de 20 milliards de revenus. Le géant japonais Sony (14,2 milliards) et les firmes américaines Microsoft (9,8 milliards) et Apple (9,5 milliards) occupent respectivement les deuxième, troisième et quatrième places.

L'éditeur Ubisoft, leader en France, est également en bonne place avec un chiffre d'affaires de 2,2 milliards de dollars.

La censure et le contrôle gouvernemental

Aujourd'hui, grâce aux nouvelles technologies, on peut épier un individu et avoir une tonne d'informations sur lui. La digitalisation a permis à de nombreux gouvernements de mettre sous surveillance leurs habitants, à leur insu. Certains gouvernements font également subir une censure extrême à leurs populations. En Chine et en Iran, de nombreuses plateformes comme Facebook et Google sont bloquées. Les contenus considérés comme inappropriés sont aussi censurés dans ces pays. Si en France et aux États-Unis, la restriction est faible, il faut avouer que la surveillance de masse est une réalité dans ces 2 pays.

On retient que la France est un pays avancé dans le domaine de la transformation numérique. Mais elle accuse un sérieux retard dans plusieurs domaines comme la Fintech par rapport à certaines grandes puissances comme les États-Unis et l'Allemagne.

Partager cet article :

Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.