23 avril 2021 Sécurité informatique
Cyberdélinquance : quelles conséquences pour les entreprises ?

Cyberdélinquance : quelles conséquences pour les entreprises ?

Dans un monde de plus en plus digitalisé, les entreprises doivent recourir aux nouvelles technologies et notamment à internet pour rester concurrentielles sur le marché. Si ces nouveaux outils permettent aux sociétés d'augmenter leur chiffre d'affaires, ils ouvrent également la porte à diverses menaces. Les entreprises sont en effet soumises à des attaques cybercriminelles qui ont parfois des répercussions bien néfastes sur leur fonctionnement et leurs finances. Quels sont les moyens utilisés par les cyberdélinquants pour toucher leurs cibles ? Existe-t-il des solutions efficaces pour contrecarrer ces attaques et protéger les données des entreprises ?

Qu'est-ce qui explique l'augmentation des cyberattaques sur les entreprises ?

La cybercriminalité est une pratique en plein essor. Il y a encore quelques années, il ne s'agissait que d'individus isolés qui s'y adonnaient. Aujourd'hui, elle est l'œuvre d'organisations criminelles structurées. Alors qu'en 2009, seulement 29% des entreprises mentionnaient avoir été victimes d'attaques, ce pourcentage est passé à près de 50% en 2012 et plus de 91% des organisations ont été victimes de cyberattaques en 2020. Les chiffres sont assez éloquents et montrent les dimensions prises par ce phénomène.

La raison principale qui explique cette situation est la digitalisation croissante de nos sociétés. On considère que près de 57% de personnes dans le monde utilisent aujourd'hui internet, ce qui entraîne l'adoption d'un mode de vie et de travail différent. Malheureusement, tous les utilisateurs n'ont pas forcément de bonnes intentions. Les hackers prennent plaisir à s'introduire dans le système informatique des entreprises lorsque celles-ci présentent des failles de sécurité.

Le facteur financier représente une raison évidente. Les cybercriminels utilisent les attaques informatiques pour gagner d'importantes sommes d'argent sans avoir à fournir de gros efforts. Pour rappel, le célèbre virus « I love you » a entraîné en 2000 des pertes qui ont dépassé les 4,7 milliards d'euros. De même, on estime qu'en 2020 les attaques informatiques ont entrainé un déficit de plus de 1 000 milliards de dollars pour les entreprises, soit à peu près 1% du PIB mondial.

Le nombre d'attaques informatiques a connu un pic pendant la pandémie de Covid-19 et particulièrement durant le premier confinement strict décrété en France. En avril 2020, il a été recensé un chiffre record de 380 000 cas de cyberattaque. Pendant le confinement, les entreprises ont dû avoir recours au télétravail sans y être vraiment préparées. Les salariés travaillant depuis leur domicile ne maîtrisent pas toujours les gestes à adopter pour limiter les risques d'attaques informatiques, puisqu'ils n'y sont pas formés. Ceux-ci deviennent alors des cibles privilégiées et faciles à atteindre pour les pirates.

Les conséquences de la cyberdélinquance pour les entreprises

Quels sont les types de cyberattaques auxquels sont confrontées les entreprises ?

Les cybercriminels disposent de plusieurs moyens pour accéder aux systèmes informatiques des sociétés et nuire à leurs activités.

Les attaques DDoS

Les attaques DDoS (Distributed Denial of Service) ont pour but de limiter la capacité d'un site web dans la gestion des différentes requêtes ou de bloquer son fonctionnement. Pour y arriver, les cybercriminels envoient un nombre anormalement élevé de requêtes à la ressource web concernée. Ce type d'attaque a pour cibles principales les sites de e-commerce, les entreprises ayant la majorité de leurs services en ligne, les sites de casinos, etc.

Une fois que votre plateforme subit une attaque par déni de service, vous avez du mal à répondre aux besoins des internautes et à satisfaire votre clientèle. Il est même possible que vous ne remarquiez pas certaines des demandes de vos clients, ce qui donne une mauvaise image de votre entreprise. Cette attaque est souvent fomentée dans le but de vous soutirer de l'argent ou simplement pour vous discréditer et d'entacher la réputation de votre entreprise.

Le phishing

C'est l'un des types d'attaques privilégiés par les cybercriminels (jusqu'à 24% des agressions). Le phishing est encore connu sous les noms de filoutage ou d'hameçonnage. Il consiste à obtenir les informations sensibles d'une personne. Le cybercriminel envoie un nombre important d'emails piégés à plusieurs contacts afin d'augmenter ses chances de réussite. Dans la plupart des cas, il se fait passer pour une banque, une administration ou un service de confiance. En ouvrant le mail et en cliquant sur son contenu, vous êtes dirigé vers une page sur laquelle vous devez fournir vos informations personnelles ou celles de votre structure.

Une autre technique est l'envoi de mails contenant des pièces jointes frauduleuses. Dès que ce fichier est ouvert, votre ordinateur se retrouve infecté et le criminel a la mainmise sur les informations qui y sont stockées.

Le ransomware

Cette méthode est utilisée dans 16% des cas de cyberattaques sur les entreprises. Elle consiste à chiffrer les données personnelles d'une personne grâce à un programme informatique malveillant. Le pirate demande ensuite une rançon avant de lui donner la clé de déchiffrage. Cette rançon peut être une somme d'argent ou des informations sensibles sur la structure dans laquelle vous êtes employé. Les programmes généralement utilisés sont TeslaCrypt, NotPetya et Cryptolocker.

La procédure consiste à envoyer une pièce jointe contenant un fichier malveillant à l'un des collaborateurs d'une entreprise. Dès que ce fichier est ouvert, les données présentes sur l'ordinateur sont chiffrées et deviennent inaccessibles pour le propriétaire. Le ransomware a déjà été utilisé pour piéger de grandes firmes comme Honda et Renault.

Augmentation des cyberattaques sur les entreprises

Comment empêcher les attaques cybercriminelles sur son entreprise ?

En matière de cyberattaque, il est plus facile de prévenir que de lutter contre les conséquences. Afin d'éviter de se faire pirater, les structures doivent adopter les bons gestes par rapport à la sécurité informatique :

  • Ne pas ouvrir des mails d'origines douteuses
  • Éviter de se rendre sur des sites internet non sécurisés
  • Recourir à des mots de passe sécurisés et difficiles à déchiffrer
  • Faire régulièrement des mises à jour des processus de sécurité informatique
  • Former le personnel sur l'importance de la sécurité informatique et sur les bonnes habitudes

Opter pour la solution NetExplorer

Chez NetExplorer, nous proposons un service cloud très sécurisé aux PME et TPE. Nous assurons l'hébergement de tous types de données, quelles que soient leurs tailles et leurs formats, et celles-ci sont stockées dans nos data centers français. Vous pouvez avoir facilement accès à vos fichiers à travers une application mobile ou avec votre ordinateur, 24h/24 et 7j/7.

La protection des données de votre entreprise est prioritaire à nos yeux. C'est pourquoi nous donnons la possibilité de limiter l'accès aux dossiers stockés en définissant des droits d'accès pour chaque utilisateur. Vous pourrez également consulter les historiques de travail de vos collaborateurs et recevoir une notification chaque fois qu'un fichier est ajouté ou modifié.

NetExplorer a reçu plusieurs certifications prouvant la qualité de ses services. On peut citer les normes ISO 27001, ISO 9001 et ISO 14001 portant respectivement sur la sécurité de l'information, la qualité des prestations et services ainsi que la protection de l'environnement. NetExplorer est aussi certifiée HDS (Hébergeur des Données de Santé), PCI DSS (une référence en matière de sécurité de stockage et de partage de données) et conforme au RGPD, le règlement portant sur la protection des données dans l'Union européenne.


Protégez vos données et testez gratuitement notre plateforme

cible
Testez gratuitement en quelques clics Créer votre plateforme et découvrez NetExplorer