Que dit l'État sur la feuille de route pour TECH.GOUV ?

Que dit l'État sur la feuille de route pour TECH.GOUV ?
18 mars 2020
Publié par Équipe NetExplorer

Pour répondre au besoin grandissant en services numériques, l'État français a mis en place le programme TECH.GOUV. Ce programme s'intègre dans le cadre de la transformation numérique et de l'amélioration des systèmes d'information. Mais que dit l'État sur la feuille de route 2019-2021 de ce programme ? Quelle est la stratégie prévue pour assurer la mise en œuvre de cette feuille de route ? Faisons le point avec cet article.

La vision du programme TECH.GOUV

Lancé en avril 2019, le programme TECH.GOUV a pour but d'accélérer la numérisation des services publics. Son objectif est de permettre à l'État de rapprocher l'administration des citoyens et des entreprises afin de mieux servir le public. Il s'agit notamment de mettre en œuvre plusieurs projets numériques pour améliorer la qualité des services et simplifier les démarches administratives.

Le Programme TECH.GOUV, une stratégie déclinée en 6 enjeux

Piloté par la DINUM (Direction interministérielle du numérique), le programme a une feuille de route 2019-2021 qui se décline en six enjeux clairement identifiés. Ce sont : la simplification, l'inclusion, l'attractivité, la maîtrise, l'économie et les alliances.

La simplification

En raison de la complexité des démarches administratives, la simplification des processus est de plus en plus demandée par le grand public. La transformation numérique doit pouvoir garantir l'accès facile, rapide et ergonomique aux processus administratifs. Elle doit permettre de développer de nouveaux services et de les mettre à la disposition du public. De même, les méthodes de travail devront être optimisées pour améliorer les conditions de travail des agents du service public.

L'inclusion

La fracture territoriale complique l'accès aux services publics. Pour y remédier, le numérique ne doit laisser aucun usager et aucun agent public au bord du chemin. Qu'ils vivent dans des coins reculés ou non, tous les Français doivent bénéficier d'une prestation de qualité.

L'attractivité

À travers le programme TECH.GOUV, le gouvernement souhaite réformer les méthodes de management et d'organisation du travail afin de simplifier la vie des agents. Ces réformes de l'environnement de travail permettront également d'améliorer l'attractivité des employeurs.

La maîtrise

Pour tirer pleinement profit des atouts du numérique, il sera nécessaire de maîtriser les systèmes d'information, les architectures des infrastructures, les logiciels et la gestion des données. Cela amplifiera l'autonomie numérique de l'État et renforcera la sécurité des données numériques.

L'économie

La transformation numérique doit permettre la mise en place des outils d'optimisation des dépenses publiques. Ainsi, les coûts des services seront moindres et d'importantes économies pourront être réalisées. Ces économies seront à leur tour investies dans l'innovation du futur.

Les alliances

La convergence des expertises des acteurs du public et du privé sera indispensable pour la réussite du plan de transformation numérique. Pour cela, des partenariats et alliances seront nécessaires pour démultiplier les capacités d'innovation de l'État.

Pour venir à bout de ces enjeux d'ordre divers, le programme est présenté comme une initiative collective et participative impliquant :

  • l'État,
  • les collectivités territoriales,
  • les entreprises et associations.

Bien que l'État soit l'initiateur du programme, il n'est pas le seul concerné. Les entreprises expertes du numérique, comme NetExplorer, peuvent contribuer à divers projets du programme avec leurs propres offres de service. Ces acteurs du secteur privé seront impliqués à divers niveaux pour accompagner les efforts du pouvoir public dans la transformation numérique.

Les missions du programme TECH.GOUV

La feuille de route 2019-2021 du programme de transformation numérique TECH.GOUV se concentre sur 35 projets classés en 8 missions, dont :

  • la labélisation des outils numériques de qualité,
  • le développement d'une identité numérique pour les citoyens,
  • la gestion et la maîtrise du cycle de vie des données,
  • la construction des infrastructures et services mutualisés…

solutions numériques

Labelliser les solutions et outils numériques recommandés

Si la transformation numérique améliore la qualité des services publics, elle ne reste pas sans contraintes ou sans risques. Parmi ces derniers figurent le piratage et la perte des données personnelles liée à la défaillance des outils numériques. Pour répondre à ces enjeux stratégiques, les outils (logiciels et plateformes) utilisés par l'administration publique et les entreprises doivent garantir la protection des données personnelles. Par ailleurs, ces outils devront favoriser la mutualisation entre les administrations.

Pour cela, le programme TECH.GOUV aura pour mission de mettre en place une labélisation afin d'identifier les solutions et outils numériques de qualité. Cette labélisation s'intéressera aux produits numériques créés par les administrations, ainsi qu'à ceux fournis par les collectivités territoriales et les acteurs privés.

Construire une identification unifiée pour les services en ligne

Pour garantir l'accès aux services en ligne en toute sécurité, il sera nécessaire de fédérer les identités pour tous les usagers. Cela permettra à chaque personne d'accéder aux services en toute confiance sans avoir chaque fois à créer de nouveaux comptes. La mission du programme est de construire une identité unique pour toutes les catégories d'utilisateurs : citoyens, entreprises et agents publics. Cela favorisera une bonne transversalité des démarches au sein des administrations de l'État.

Accélérer la circulation des données numériques

Les données sont au cœur de la mission du programme de transformation numérique TECH.GOUV. Conscient de l'importance de cet élément capital, l'État articule sa politique autour de trois axes principaux : l'échange interministériel des données, l'exploitation efficace des données et la mise à disposition des données de qualité. Ce plan d'action permettra d'alléger les démarches administratives et d'améliorer la circulation des données. Pour ce faire, une plateforme d'échange et un archivage électronique seront nécessaires pour garantir l'intégrité et la bonne conservation des données.

Mettre en place des infrastructures numériques mutualisées

Si les données numériques sont au cœur du programme TECH.GOUV, le Cloud et ses infrastructures nécessaires le sont aussi. C'est d'ailleurs pour cela que la feuille de route 2019-2021 du programme place la construction et la mise en fonctionnement des infrastructures numériques dans ses missions phares. Pour améliorer la résilience et la sécurité des échanges interministériels, il faudra mettre en place un réseau fixe, un réseau mobile, un service Cloud efficace… Pour combler ces besoins, le programme de transformation numérique prévoit deux offres Cloud : un Cloud interne réservé aux données sensibles et un Cloud destiné à des données moins critiques. De plus, de nouveaux services de travail collaboratif seront mis en place pour faciliter le travail à distance.

En résumé, la feuille de route 2019-2021 du programme TECH.GOUV présente la stratégie de l'État dans le cadre de la transformation numérique. Elle identifie clairement les enjeux et les missions du programme. Mais, elle souligne également l'importance de l'implication des entreprises du secteur privé dans la mise en œuvre de la stratégie du gouvernement.

Partager cet article :

Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.