La pandémie augmente la consommation de Cloud

La pandémie augmente la consommation de Cloud
19 janvier 2021
Publié par Équipe NetExplorer

Depuis l'apparition de la pandémie de la Covid-19, des recherches, déclarations, analyses et observations ont fait cas d'une hausse impressionnante de la consommation du Cloud. Au vu du contexte sanitaire et des limitations des contacts physiques, les raisons d'un tel phénomène, qui entraîne une véritable croissance chez les plus gros fournisseurs mondiaux, sont assez évidentes. Tout porte à croire que cette croissance est bien partie pour se pérenniser. NetExplorer vous en dit plus à propos de l'impact de la pandémie sur l'usage du Cloud.

Évolution du marché mondial du Cloud en 2020

En 2020, le marché mondial du Cloud a connu une véritable croissance qui semblait s'accentuer chaque trimestre. Ainsi, d'après une analyse réalisée par le cabinet Canalys, le marché du Cloud a connu un accroissement de 34 % au premier trimestre, 31 % au second et 33 % au troisième trimestre 2020. Durant cette dernière période, on estime que le chiffre d'affaires du Cloud a atteint environ 36,5 milliards de dollars, correspondant à une augmentation de 2 milliards par rapport au second trimestre 2020, et de 9 milliards par rapport au troisième trimestre de l'année 2019.

Ces chiffres sont logiquement imputables à la crise sanitaire, qui a induit des mesures de distanciation sociale. Ces mesures poussent aussi bien les professionnels que les particuliers à s'orienter vers les outils Cloud pour maintenir l'activité économique, préserver les collaborations, se distraire, commercer, etc. Ce recours systématique au Cloud est particulièrement prononcé dans les régions où les règles de limitation de contacts se sont avérées les plus strictes, alors que l'activité économique devait être maintenue.

Pandémie et consommation de Cloud en hausse

Dans un tel contexte, la sollicitation des services Cloud comme ceux de NetExplorer a permis aux entreprises de continuer de fonctionner. Grâce au stockage en ligne que nous proposons et à nos outils de travail collaboratif, les chefs d'entreprise peuvent continuer, à distance, de diriger leurs équipes, de donner des consignes à leurs collaborateurs, de partager des fichiers et des informations, etc.

Une étude plus spécifique, réalisée par le cabinet TBR (Technology Business Research) du côté des responsables informatiques des entreprises, a démontré dans quelle mesure l'utilisation du Cloud par les entreprises est en hausse. Selon le cabinet, le SaaS et l'IaaS sont les segments informatiques les plus sollicités. Ils devraient donc, d'après les conclusions, connaître une véritable croissance au cours des prochains mois. L'enquête ayant été réalisée en deux temps, une première fois au cours du premier confinement et la seconde au cours du reconfinement, fait apparaître clairement que la hausse observée est étroitement liée à la pandémie. Le cabinet a conclu que, même si certaines des entreprises interrogées augmentent leur consommation de Cloud pour affronter la pénurie observée au niveau des centres de données, une autre part, non négligeable, s'oriente vers le Cloud pour pallier le manque de main-d'œuvre engendré par la distanciation sociale.

Toujours pour confirmer l'hypothèse de la forte consommation de Cloud due à la pandémie, l'on peut se pencher sur le rapport de l'ISG (Information Services Group). Ce document rapporte que la demande de certaines industries en France en termes de services liés au Cloud a augmenté de 40 % en raison de la pandémie. Il s'agit en particulier du secteur public, représenté par les services essentiels et la santé. Ainsi, les entreprises et organisations publiques, qui n'avaient pas forcément perçu l'utilité du Cloud avant que la pandémie n'impose des règles strictes, ont également rejoint le mouvement. En conclusion, les entreprises publiques et privées, de même que les particuliers, ont toutes accru leur consommation de Cloud, créant une véritable croissance dans le secteur.

Hausse de la consommation du Cloud suite à la pandémie de Covid 19

Des progressions qui tendent à se pérenniser

Le point le plus surprenant de cette situation est qu'il ne s'agit pas d'un simple boom qui pourrait disparaître dans les mois à suivre. Des données et observations suggèrent que l'augmentation de la consommation du Cloud va être durable. Selon les analystes de Canalys, bon nombre d'entreprises vont reporter ou annuler les investissements prévus afin de se tourner vers l'achat de matériels informatiques et de logiciels.

Le fait est que, d'une part, des incertitudes demeurent en ce qui concerne la fin de la pandémie, d'autre part, ces entreprises ont découvert l'utilité du télétravail et d'autres outils basés sur le Cloud pour leur croissance. Par exemple, dans l'espace sécurisé que nous proposons à nos clients sur NetExplorer pour le stockage de leurs fichiers, les entreprises obtiennent une meilleure réactivité, puisque des données peuvent être modifiées directement.

De même, l'espace de travail collaboratif que nous proposons rend plus dynamiques les missions d'équipes. Quand on y ajoute le fait que le travail dématérialisé engendre des frais moins importants que ceux liés à une gestion physique des documents, on comprend aisément que de nombreux freelances, travailleurs indépendants et chefs d'entreprise considèrent la possibilité de se convertir durablement à l'utilisation du Cloud.

Le Cloud commence donc à entrer dans les mœurs. Même après la pandémie, il y a fort à parier que la consommation des services Cloud se maintiendra à des niveaux élevés. Une multitude de professionnels ont d'ores et déjà commencé à s'organiser en conséquence. Notamment, compte tenu de leur pertinence, certains outils, démocratisés durant la période de la pandémie, seront très probablement conservés même quand tout sera retourné à la normale. C'est le cas de la signature électronique, précieux dispositif d'authentification de documents, qui fait partie des fonctionnalités dont bénéficient les utilisateurs de NetExplorer.

Le recours au stockage en ligne et aux divers services Cloud semble clairement avantageux pour les entreprises, même en dehors du contexte de la crise sanitaire. De plus, selon plusieurs professionnels, la hausse de l'utilisation du Cloud ne constitue en rien un danger pour les data centers. Alors, pourquoi s'en priver ?

Partager cet article :

Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.